Publié le 21 Février 2011

L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin
L'arrivée de notre cabane de jardin

Voir les commentaires

Rédigé par jardinduboutdlarue

Publié dans #photos

Publié le 21 Février 2011

Le mercredi 16 février dans la matinée, le conteneur jusque là situé Rue Lescouvé a été déplacé dans Le Jardin du bout d'la rue grâce à l'intervention d'une équipe de la ville d'Amiens. Ce conteneur sera par la suite transformé et aménagé en cabane de jardin par La Rouille & Co.

 

DSC04376.JPG

DSC04414.JPG

DSC04446.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par jardinduboutdlarue

Publié le 10 Février 2011

Voici le dernier article du jeudi 10 février du courrier picard sur le jardin.


 

courrier Picard du 10/02/11

Voir les commentaires

Rédigé par jardinduboutdlarue

Publié le 4 Février 2011

 

Des anciens, des nouveaux, des écoles, bénévoles et associations se sont croisés pour un rassemblement d'idées à La Briqueterie... Les conclusions sont les suivantes :

 

Conservation de l'organisation du jardin, sur le schéma de la fleur, les zones de culture ayant été enrichies.

 

Poursuite des plantations en sacs, bacs et parcelles délimités, le sol est pauvre pour pouvoir utiliser tout l'espace au sol.

 

Pour les demandes de parcelles « privées », il semble opportun de créer d'autres espaces hors du schéma actuel, qui pourront être enrichies avec notre soutien afin que les plus résistants à l'idée de la collectivité puissent trouver un cadre adapté.

 

Une charte pourrait alors intervenir, engageant les participants dans une démarche collective, dans le respect des plantations d'autrui. Ainsi, les plus résistants à l'idée de la collectivité sauraient que leur parcelle sera respectée. Elle pourrait donner droit « aux clés » du jardin, de la cabane...

 

Réflexion sur l'organisation du jardin face aux possibilités d'intervention des crèches, du groupe de réussite éducative, des accueils de loisirs qui ont des besoins ponctuels et en semaine, mise en place d'un planning (?).

 

Réflexion sur l'aménagement d'espaces au sein des structures environnantes, parcelles ou sacs ; sur les liens entre les structures (par exemple, les ados du quartier participent à l'installation des plantations dans les écoles ; ou encore un concours d'épouvantails entre différents établissements).

 

Fabrication et mise en place d'un panneau d'affichage sur l'organisation des plantations, les rendez-vous, conseils ou missions urgentes.

 

Le jardin doit aussi être un lieu de détente, de loisirs, où les familles du coin peuvent venir passer du bon temps, ramasser des fleurs, chanter pour faire venir le soleil, pique niquer, « barbecuter »...

 

Signalisation à mettre en place : caractéristiques des plantes, des jardiniers, des parcelles...

 

Ne pas devenir un jardin ouvrier... donner envie de faire ensemble sur des jardins provisoires... Certains ont bâti des cathédrales... d'autres feront des jardins..

 

Le ramassage des légumes a posé question : qu'à-t-on le droit de prendre, tout est à tout le monde, rien n'est à personne... Mais la charte nous ferait entendre que tout se fait dans le respect de l'autre et de son travail ; tout le monde peut ramasser, sans priver les autres.. Si tu trouves trois tomates mûres... laisses-en une ou deux... si elles sont prêtes à pourrir, prends-les ! Prépares à manger et appelles les autres jardiniers, voisins...

 

On pourrait faire des buissons à manger : groseilliers, framboisiers, tomates cerises...

 

Christine & Rose ont mis à germer des noyaux de cerise... un rescapé a poussé, grandi.. on pourrait même l'y planter.

 

Interrogation sur les délimitations, clôtures.

 

Cette année, la production sera encore plus généreuse, nous n'aurons pas de problème d'arrosage car notre coopération saura parer à la potentielle sécheresse de l'été !

 

Voir les commentaires

Rédigé par jardinduboutdlarue